Critiques

«Montréal-based pianist and composer Marianne Trudel is an influential figure on the national scene in Canada. […] She seeks to retain the crucial element of spontaneity that makes improvised music so exciting. “When I walk on stage, there needs to be a notion of risk. I don’t want to know exactly what will happen in advance.” Trudel’s enthusiasm is infectious and there can be little doubt that she will revel in sharing that delight in risk taking with UK audiences. If Trudel achieves her stated aims, people will leave the concerts feeling transported and moved. They are not to be missed.» — Dan Paton, LondonJazzNews (RU), septembre 2016 [5594]

«Chaque projet que j’ai eu le plaisir d’entendre — dont «Trifolia» en 2013 — et plusieurs prestations au Festival International de Jazz de Montréal — a été un délice. Cette musicienne semble d’une rigueur et d’un sérieux rarement égalé. Elle m’apparaît complètement investie dans sa musique.» — Nicolas Pelletier, RREVERB (Québec), janvier 2015 [5295] → Lire le texte complet

«Les trois fois où j’ai vu Marianne Trudel jouer en personne, elle irradiait l’extase. Alerte au piano, elle semblait possédée par sa musique, son visage exprimant tour à tour une présence déterminée et une joie débridée.» — Neil Hobkirk, Wall of Sound (Canada), décembre 2014 [5297]

«La vie commence ici est un titre qui souligne l’esprit ouvert et chaleureux de la jeune pianiste Marianne Trudel — Gilles Boisclair, SOCAN, Paroles & Musique (Canada), décembre 2014 [5291]

«Et s’il y a toujours un point d’interrogation lié à ce type de performance, Marianne Trudel soutient que c’est précisément ce type de vertige qui représente l’essence du jazz. Monter sur scène sans savoir exactement ce qui va se passer. Être dans le moment, toujours.» — Guillaume Bourgault-Côté, Le Devoir (Québec), septembre 2013 [4996]

«Qu’elle écrive pour les 17 musiciens de l’Orchestre national de jazz de Montréal ou pour un trio, Marianne offre toujours une musique d’une grande finesse.» — Mathieu Charlebois, L’actualité (Québec), septembre 2013 [5055]

«Trudel, la jeune pianiste la plus recherchée de la scène jazz montréalaise.» — JD Considine, The Globe and Mail (Canada), septembre 2013 [4990]

«Elle décline le piano sur tous les styles musicaux, du jazz, au classique, en passant par les rythmes du monde. La pianiste compositrice-improvisatrice explore et pousse les limites de son instrument.» — Isabelle Craig, Radio-Canada: Médium large (Québec), août 2013 [4970]

«Au rang des incontournables, notons la présence de Marianne Trudel (festival jazz Etcetera de Lévis).» — Voir (Québec), août 2013 [5057]

«Marianne est un de nos plus grands talents pianistiques au Canada, et sa musique mérite d’être entendue par encore plus de gens.» — Ken Pickering, Vancouver International Jazz Festival Blog (Canada), mai 2013 [4919]

«Pianiste extraordinaire […] Marianne Trudel est une des musiciennes de jazz les plus respectées du Québec.» — Radio-Canada — Première chaîne (Québec), août 2012 [4752]

«Éclectique, elle aime le jazz dans toutes ses formes et propose ainsi une musique des plus foisonnantes.» — Radio-Canada — Première chaîne (Québec), août 2012 [4753]

«Personnellement, je préfère de loin applaudir ces jeunes jazzwomen surdouées qui occupent de plus en plus d’espace sur la planète jazz; Esperanza Spalding, […] Géraldine Laurent, Gretchen Parlato […] Marianne Trudel…» — Alain Brunet, La Presse (Québec), mars 2011 [4420]

«Pianiste talentueuse, Marianne Trudel multiplie les rencontres avec passion et intelligence.» — Sorties Jazz Nights (Québec), octobre 2009 [3906]

«… Marianne Trudel a su s’imposer sur la scène du jazz d’ici au point d’en devenir une authentique incontournable.» — Stanley Péan, Radio-Canada: Blogue (Québec), juin 2009 [3849] → Lire le texte complet

«… la crème de la crème de notre jazz d’ici, […] [dont] l’excellente pianiste Marianne Trudel en conciliabule avec l’harmoniciste Lévy Bourbonnais — Stanley Péan, Voir (Québec), juin 2009 [3836] → Lire le texte complet

«Pianiste et compositrice des plus actives sur la scène montréalaise, Marianne Trudel mène, comme nombre de ses consœurs, plusieurs projets de front…» — Annie Landreville, La Scena Musicale #14:8 (Québec), mai 2009 [3801] → Lire le texte complet

«Le piano de Marianne Trudel offre un accompagnement parfait…» — Gabriel Bélanger, SOCAN, Paroles & Musique #16:1 (Canada), mars 2009 [3850] → Lire le texte complet

«Cette femme ne manque pas d’énergie, c’est le moins qu’on puisse dire: 30 ans, pianiste, improvisatrice, compositrice, arrangeuse, leader d’orchestre de toutes tailles, le don d’ubiquité.» — Alain Brunet, La Presse (Québec), juin 2008 [3800] → Lire le texte complet

«En prélude au FIJM, L’OFF Festival de Jazz [de Montréal] propose, pour une neuvième année consécutive, une programmation consistante et plus résolument jazz que celle du grand événement qui privilégie l’éclectisme […] À surveiller, le septuor de la pianiste Marianne Trudel» — Stanley Péan, Voir (Québec), juin 2008 [3584] → Lire le texte complet

«Pour les nombreux qui estiment que le Festival de Jazz ne donne pas assez de visibilité au jazz local, si ce n’est au jazz tout court, L’OFF vient combler ce manque depuis neuf ans déjà! […] À retenir […] le Sun Ra Arkestra, le septuor de Marianne Trudel — Patrick Baillargeon, Voir (Québec), mai 2008 [3587] → Lire le texte complet

«Marianne n’a rien de l’image clichée que l’on se fait de la compositrice jazz. Elle est jeune, électrique comme ses cheveux, contemporaine comme son jeu de piano.» — Sarah Lévesque, SOCAN, Paroles & Musique (Canada), mars 2008 [3561] → Lire le texte complet

«Pour moi, la musique doit être audacieuse, elle doit impliquer un certain risque, et elle doit évoluer; c’est ce que le jazz veut dire, selon moi.» — Mike Chamberlain, Coda Magazine #336 (Canada), novembre 2007 [3848] → Lire le texte complet

«… Trudel, Dresser et Freedman joignent leurs forces pour ce qui sera certainement un programme de musique originale des plus excitants.» — Mike Chamberlain, Hour (Québec), novembre 2006 [3794] → Lire le texte complet

«À 29 ans, la pianiste montréalaise Marianne Trudel a déjà accompagné le grand Charles Aznavour. […] Portrait d’une jeune femme très recherchée.» — Le Journal de Montréal (Québec), août 2006 [3793] → Lire le texte complet

«… l’un d’entre eux unissant la pianiste de la relève Marianne Trudel et le saxo Philippe Lauzier à deux confrères européens de talent, le batteur français Toma Gouband et le trompettiste Niels Ostendorf — Marc Chénard, La Scena Musicale (Québec), juin 2005 [3790] → Lire le texte complet

«Dans quelques décennies, qui sait si [Lorraine Desmarais] recommandera à son tour les pianistes qu’elle a formées et qui commencent à faire leur marque [dont Marianne Trudel]…» — Alain Brunet, La Presse (Québec), avril 2005 [3789] → Lire le texte complet

«… mettant en vedette Marianne Trudel au piano et Kent Sangster au saxophone soprano, l’interaction était magnifique.» — Doug Thiessen, Rocky Mountain Outlook (Canada), mai 2004 [3784] → Lire le texte complet

«Michelle Grégoire de Winnipeg et Marianne Trudel de Montréal […] un duo pianistique qui a littéralement été acclamé par le public…» — Doug Thiessen, Rocky Mountain Outlook (Canada), mai 2004 [3783] → Lire le texte complet

«… une jeune musicienne à surveiller, Marianne Trudel — Catherine Morency, Voir (Québec), juin 2002 [3779] → Lire le texte complet

«L’orchestre de 14 membres sous la direction de Scott Price [… est constitué autant] de figures fraîches (la très bonne jeune pianiste Marianne Trudel) que de musiciens chevronnés (le batteur Paul Brochu…» — Marie-Christine Blais, La Presse (Québec), avril 2002 [3780] → Lire le texte complet

Page doc@presse.general générée par litk 0.600 le mercredi 1 mars 2017. Conception et mise à jour: DIM.